Le Saviez-vous ? Thomas Cook France était membre d’ATR !

Le 4 juin 2019, un communiqué d’ATR (Agir pour le Tourisme Responsable) annonçait ceci !

« Engagé depuis quelques années dans une démarche responsable au niveau du Groupe, Thomas Cook France devient membre de l’association Agir pour un Tourisme Responsable (ATR) ».

Dans le même communiqué, « l’engagement » de Thomas Cook était décrit comme suit :

« Toutes les attractions touristiques impliquant des animaux qui ne sont pas conformes aux standards britanniques de l’«ABTA Global Welfare Guidance for Animals in Tourism» ont été supprimées.

Thomas Cook a ainsi interdit à la vente les attractions avec des orques en captivité.

De plus « il s’engage à réduire sa consommation de plastique notamment en supprimant sur toute la chaîne d’approvisionnement 70 millions d’objets en plastique à usage unique d’ici à 2020 »

Dans ses propres hôtels : Les objets en plastique jetables non indispensables, comme les pailles et les touillettes, sont visés. Pour les objets difficiles à supprimer, une alternative plus durable est recherchée.

« Enfin, Thomas Cook a également comme objectif l’obtention de la certification Travelife pour 100% de ses propres concepts hôtels d’ici 2020 (actuellement 30% sont certifiés) ».

Voilà quels sont les "engagements" qui ont permis à un mastodonte du tourisme - l’un des principaux acteurs du surtourisme dans le monde, celui qui a utilisé des hôtels tout l’été sans les payer, laissé des centaines de prestataires dans l’incertitude des lendemains - de devenir membre adhérent d’ATR !

Au passage, on apprend que Thomas Cook utilisait jusqu’à nos jours 70 millions d’objets en plastique à usage unique, mais il n’est pas dit où ils étaient jetés !

Si vous vouliez avoir une idée des dérives actuelles du tourisme dit « responsable », en voici une belle illustration !

Quant à Travelife derrière lequel on trouve le cabinet ID-tourism dirigé par… le président d’ATD (acteurs du tourisme durable), il perd un marché lucratif. C’est ballot, non ?

Et puis on n’y comprend vraiment plus rien :

Dans cette interview, le représentant de Travelife déclarait « D'autres grands groupes, comme Thomas Cook, ont un engagement très faible. TUI France, c'est pareil ».

Alors pourquoi vouloir certifier Thomas Cook, et pourquoi TUI France fait il partie, lui aussi, des membres ATR ?

Seuls les naïfs devraient ne pas trouver de réponse à ces questions…

Auteur : 
Jean-Pierre LAMIC

Ajouter un commentaire